Pourquoi et comment devenir franchiseur ?

franchiseur

Les entreprises en franchise ne cessent de se multiplier et cela s’explique par la réussite qu’elles rencontrent. Pour vous qui êtes curieux sur le fonctionnement de ce système, découvrez par ces quelques lignes les privilèges qui vous seront accordés mais aussi les conditions d’accès à cet engagement avant de sauter le pas.

Les bonnes raisons pour se lancer en tant que franchiseur

Cet engagement offre de nombreux avantages, notamment pour ceux qui veulent se placer du côté du franchiseur. Que ce soit sur le chiffre d’affaire, la visibilité, ou le système financier de l’entreprise, l’option de franchise impacte positivement. En tant que franchiseur, la possession d’une identité est un élément crucial. Cela renforcera la crédibilité et attirera plus de visibilité. On peut rapidement voir cet effet dans le domaine commercial avec les insignes et les slogans qui se doivent d’être observés chez chaque magasin revendeur.

A la suite de cette identité entrepreneuriale fixée, il deviendra plus facile pour la marque de prospecter des marchés adaptés à ce qu’elle propose. En effet, la franchise met en jeu la corrélation directe du franchiseur et du franchisé, ce qui implique une clientèle préalablement assurée. Naturellement, un réseau de franchise s’installe sans que des efforts laborieux soient déployés au moment des études de marché.

Parmi les aspects positifs, on ne peut négliger la hausse de rendement engendrée chez le franchiseur. Le fait de pouvoir départager avec les franchisés réduit considérablement les coûts. On inclut dans ceux-ci le financement des extensions de marché qui s’amoindrira, puisque plus l’entreprise investit dans la création de nouveaux points de vente, plus les bénéfices augmenteront. D’autant plus que l’aspect fiscal ne dominera pas dans les charges. A la différence des filiales, l’impôt à payer pour une franchise semblerait plus abordable. Trouvez sur ce site toutes les informations nécessaires pour devenir franchiseur.

Les passages obligatoires pour réussir à devenir franchiseur

Les formalités à entreprendre peuvent devenir un obstacle à votre processus et c’est dans cette optique que l’on souhaite vous aider en expliquant les étapes à suivre. Dans un premier temps, il est essentiel de proposer un concept enrichissant pour l’entreprise elle-même ainsi que les partenaires franchisés. Afin de voir plus clairement, l’établissement d’un business plan mentionnant les études du marché, les moyens employés, la comptabilité ainsi que les objectifs doit s’effectuer.

Un business plan ne suffit pas pour devenir un franchiseur puissant. Les collaborateurs jouent un rôle important dans la réussite de celui-ci et c’est pour cela que le savoir-faire du dirigeant se transmet par le biais des formations et des assistances rapprochées. Durant ces initiations, le programme concernera l’assimilation des franchisés sur les points essentiels du projet avant de poursuivre vers son lancement.

Quand on parle de formalité, on ne peut se passer de la paperasse juridique. Pour une entente mutuelle entre le franchiseur et le franchisé, un contrat de franchise est signé, mentionnant ainsi les conditions et les termes régissant tous les aspects du partenariat. A part ce contrat, un Document d’Information Précontractuel ou DIP sera remis aux franchisés en plus d’un manuel opératoire.

Le recours aux agences de franchise

La procédure pour arriver à une franchise n’est pas des plus simples. Comme dans tous les autres services, il existe des agents spécialisés qui peuvent vous épauler et donner des conseils selon vos attentes.

A titre d’exemple, des consultants peuvent venir en aide dans l’élaboration de votre business plan afin que celui-ci soit plus convaincant. Lors des procédures juridiques, les avocats peuvent offrir leur service en rédigeant à vos cotés, en bonne et dû forme, les termes du contrat. Outre ces professionnels du métier, des experts-comptables peuvent également entrer en jeu et analyser les chiffres importants de l’entreprise.

L’exclusivité territoriale : une clause à ne pas négliger
Pourquoi devenir franchisé plutôt qu’indépendant ?